accueil
du site
les patronymes
dans ma généalogie
les villages
du Bassigny autrefois
La Mothe, ville lorraine
baptêmes de 1641 à 1645
dernière délibération et signataires
Outremécourt
les Dauvoin
 les Devillard
  cartes postales
l'abbaye
de Morimond
les
saintiers
galerie liens
Damblain registres paroissiaux de 1632 à 1761
  les Gautrot  le recensement de 1836 à 1839
  les métiers les cartes postales   l'église
  mes ascendants dans le village
  le choléra de 1854
Levécourt baptêmes décès mariages
métiers charte actes particuliers habitants des granges
 mes ascendants 
  photos de l'église  photos dans le village 
  les cloches  un peintre 
 
 
Les Saintiers
leur métier est un art
 

 
Ce sont les fondeurs de cloches; on les appelait fondeurs de métal ou plutot fondeurs de métail.
Ils exerçaient leur art dans toutes les régions de France, en Europe, au Moyen Orient et jusqu'en Amérique du Sud, les cloches étant fondues sur place, bien sûr. Il y avait des fondeurs partout en France mais
"les lorrains passent pour les meilleurs fondeurs d'Europe...et ils sont ordinairement appelés dans les fonderies de France et des autres Etats. Les habitants des villages de Levescourt, Outremécourt, Brévanne sont les plus en réputation pour cette fabrique"
(Dictionnaire du commerce publié en 1723)
Il y avait des fondeurs dans presque tous les villages, mais les centres les plus importants étaient pour la Haute-Marne actuelle, Huilliécourt, Levécourt et Breuvannes; pour les Vosges actuelles, Damblain.
Les fondeurs quittaient leurs villages le mercredi des cendres et revenaient le jour de la Toussaint. Certains partaient pour plusieurs années comme Cochois vers l'Amérique du Sud: il est parti pendant 15 ans
Il faut aussi mentionner le village de Robécourt, Vosges, où la fonderie de Georges Farnier a travaillé jusqu'en 1939 et s'est arrétée du fait de la guerre. Georges Farnier, le dernier saintier du Bassigny, est décédé en 1964.

 
La maîtrise des Fondeurs de cloches

 De 1704 à 1725 se fait tous les 3 ans, à Bourmont, l'élection d'un maître-juré dont le rôle est de rendre visite à tous ceux de la profession, de saisir les matériaux et oeuvres défectueux, de punir ceux qui commettent une faute et de contacter les aspirants à la profession: on dit "hanter". Le hant est un mot secret qui change à chaque fois et le nouveau mot est donné à ceux qui connaissent l'ancien; ceux-ci jurent de ne communiquer le hant ancien ou le nouveau à personne. C'est une signe de reconnaissance maçonnique. Celui qui est élu maître-juré se choisit un lieutenant . Il y eut donc neuf maîtres-jurés de 1701 à 1725, mais il n'y eut pas de lieutenant en 1701 et en 1725.
 

 les maitres jurés


  1701 Bernard andré de Doncourt
1704 Febvre simon de Damblain
1707 Jolly alexis de Breuvannes
171401 Thouvenel joseph ignace de Outremécourt
1713 Baudouin françois de Malaincourt et Huilliécourt
1716 Jolly charles de Breuvannes
1719 Sabathier françois de Damblain
1722 Cochois nicolas de Champigneulles
1725 Dubois bernard de Damblain

 les lieutenants

 1704 Jolly alexis de Breuvannes
1707 Rozier jean de Levécourt
1710 Cochois nicolas de Champigneulles
1713 Lambert jean de Doncourt
1716 Bernard pierre de Breuvannes
1719 Vouillemot simon de Damblain
1722 Burel françois de Champigneulles

 

 

  Les Fondeurs de Damblain


 Les Fondeurs de Levécourt


 Noms de Fondeurs de Outremécourt
 

  Noms de Fondeurs à Breuvannes
 Bollée
Boulanger
Burel
Decharme
Delapaix
Depoisson
Jolly
Martin
Mutel
Paintandre
Rozier
et d'autres encore... Plus de 150 fondeurs sont repertoriés par Henri Ronot

  Noms de Fondeurs à Champigneulles
Barrard
Cochois
Husson
Limaux
Mahuet
près de 60 fondeurs sont repertoriés par Henri Ronot

 

 
Mes sources

 Mes recherches généalogiques
Les travaux de Roger Douche
Les livres de l'abbé Salmon, curé de Breuvannes
Le Dictionnaire des fondeurs du Bassigny de Henri Ronot
Monsieur Roger Douche a écrit quatre ouvrages: les fondeurs de cloches de Damblain, les fondeurs de Lamarche, les fondeurs de La Mothe-Outremécourt, les fondeurs de Robécourt
Ces ouvrages sont distribués par le
Centre Régional d'Etudes Campanaires Président: Monsieur Maurice Thouvenin
28, place général Leclerc
88140 Vrécourt
Le Dictionnaire des fondeurs de cloches du Bassigny de Henri Ronot, paru en février 2001, est également distribué par le C.R.E.C
Ce dictionnaire recense plus de 800 fondeurs lorrains.
L'ensemble de ces ouvrages est une source importante de renseignements sur le métier, les ascendants et descendants des fondeurs
 
Je recherche tout renseignement concernant les fondeurs de cloches du Bassigny ayant émigré ou non dans d'autres régions de France ou dans d'autres pays, renseignements sur leurs travaux, sur leur descendance ou sur leur vie